logo
fr en

ATWOOD, Jane Evelyn

PORTRAIT-ATWOODNée à New York, États-Unis, en 1947.

Vit en France depuis 1971.


Jane Evelyn Atwood figure parmi les principaux photographes de la scène internationale. Son oeuvre traduit une profonde intimité avec ses sujets pendant de longues périodes. Fascinée par les gens et par la notion d’exclusion, elle a réussi à pénétrer des mondes que la plupart d’entre nous ignore ou décide d’ignorer.

Elle est l’auteur de neuf livres, Dialogues de Nuit (Éditions Jean-Jacques Pauvert/Ramsay) et Nächtlicher Alltag (Mahnert-Lueg Verlag) en 1981, tous deux consacrés aux prostituées de Paris; Légionnaires (Éditions Hologramme-1986); Extérieur Nuit, sur les aveugles (Éditions Actes Sud, Photo Poche Société-1998); et Trop de Peines, femmes en prison (Éditions Albin Michel) ainsi que Too Much Time, women in prison (Éditions Phaidon Press Ltd.) résultat de dix années de travail sur l’incarcération féminine dans le monde. Sentinelles de l’ombre (Éditions du Seuil, 2004) est l’aboutissement d’un travail de quatre ans au Cambodge, en Mozambique, en Angola, au Kosovo et en Afghanistan, sur les mines antipersonnelles. À Contre Coups est publié en 2006 (Éditions Xavier Barral), et Haïti (Actes Sud), 2008.

L’oeuvre de Jane Evelyn Atwood été récompensée par des prix internationaux les plus prestigieux : la première bourse décernée par la Fondation W. Eugene Smith en 1980, le prix de la Fondation du World Press Photo d’Amsterdam en 1987, le Grand Prix Paris Match du Photojournalisme, le Grand Prix du Portfolio de la SCAM, le Prix Oskar Barnack/Leica Camera en 1997, ainsi que le Prix Alfred Eisenstadt en 1998.


Jane Evelyn Atwood a exposé aux  Rencontres d’Arles en 2008: Haïti, Jane Evelyn Atwood à Arles.