logo
fr en

BEAU, Alain-Charles

PORTRAIT-BEAUNé en 1954 à Paris, France.


Après des études de monteur de film, il effectue son service militaire à l’Établissement Cinématographique et Photographique des Armées. Enfant, il est “sensibilisé” à l’image et au regard par les travaux photographiques de son père, André Beau. Mais il découvre vraiment la pratique de la photographie en 1973 au cours du tournage d’un film en Indonésie. À partir de 1977, il devient chef monteur de grands reportages et de documentaires pour la télévision. Son travail de monteur développe en lui le goût de l’image fixe et, à partir de 1980, Alain-Charles Beau devient également auteur-photographe.

En 1982, il expose son premier travail, Les Éclaireurs. La même année, Alain-Charles Beau devient réalisateur de films. Suivent plusieurs expositions de photographies, parmi lesquelles Les mythes de nos nippes, en 1983, au Musée d’art moderne de la ville de Paris; Un mariage juif, en 1987, série en noir et blanc qui a reçu le Premier prix photographique du concours international du Museum of Jewish Diaspora, Tel Aviv ; Suerte, en 1997, série en noir et blanc sur les novilleros exposée à Saint-Rémy-de-Provence.

À partir de 1995, Alain-Charles Beau se consacre à un travail personnel sur le couturier Christian Lacroix. Six années auprès du styliste lui permettent d’archiver près de dix mille images sur la Maison de couture. En 1998, une série de photographies en noir et blanc est présentée dans l’exposition Histoire d’une création de Haute Couture de Christian Lacroix, à l’initiative du Ministère de la Culture et de la Délégation aux arts plastiques.

Son goût pour le monde de la beauté va conduire Alain-Charles Beau à réaliser des  films institutionnels et publicitaires pour des marques prestigieuses. Alain-Charles Beau a aussi réalisé des portraits documentaires sur des artistes plasticiens, des peintres, des photographes, des sculpteurs comme Pablo Reinoso, Jean Rustin, Martine Franck, Ernest-Pignon-Ernest…


Invité par Christian Lacroix aux Rencontres d’Arles 2008, Alain-Charles Beau expose une sélection d’images en noir et blanc sur le couturier et les novilleros dans l’exposition : « Avec Christian Lacroix. 1995-2000″.