logo
fr en

FABRE, Jan

PORTRAIT-FABRENé en 1958 à Anvers (Belgique) où il vit et travaille.



Jan Fabre est un créateur inclassable, menant de front une activité de metteur en scène-chorégraphe et une production plastique comprenant des dessins, des sculptures et des performances pérennisées par des films. Il est aussi fondateur de la revue pluridisciplinaire Janus. Ses œuvres sculpturales sont sur toutes les grandes places de l’art contemporain, de la Documenta à Kassel aux biennales de Venise, Saõ Paulo et Istanbul. À la fin des années 70, le jeune Fabre défraie déjà la chronique avec ses actions et ses performances.

L’iconographie de Jan Fabre est pullulante, polymorphe et changeante. C’est un artiste aux multiples visages, qui passe avec autant d’éclat de la peau d’un metteur en scène de théâtre, à celle d’un scénographe, d’un chorégraphe, d’un dramaturge lyrique et d’un artiste plasticien.

Un artiste qui ne se contente pas de dessiner, mais qui réalise également des sculptures, des installations, des performances, des vidéos et des films. Il s’entretient avec ses Guerriers de la beauté, avec des animaux d’une autre ère, des objets ravagés par le temps, des anges déchus, des artistes et écrivains morts ou vivants, des hommes de science et des philosophes, ses diables et ses démons, avec l’autre, la mort et ce vide obscur au fond de lui.

En jouant la carte du polymorphisme, du dialogue et de la métamorphose, Jan Fabre s’est créé un territoire bien à lui sur la scène artistique internationale.


En 2005 avait lieu aux Rencontres d’Arles l’exposition Les créations de Jan Fabre vues par de grands photographes à la chapelle St Martin du Méjan.