logo
fr en

FAUCON, Bernard

PORTRAIT-FAUCONNé en 1950 à Apt, France.


Vit en France.


Bernard Faucon a fait des études de philosophie et de théologie. Il a été l’un des premiers artistes à explorer l’univers de la mise en scène photographique. Cette œuvre, commencée en 1976, a volontairement été interrompue en 1995. Il a reçu le Grand Prix national de la photographie en 1989. Au début des années 1990, il photographie une série de paysages où sont tracées en lettres blanches des phrases exprimant le désenchantement et les regrets. Enfin, il termine son œuvre entre 1993 et 1995 par une série de paysages humains intitulée La Fin de l’image : des photographies en très gros plan de corps d’enfants, de telle sorte qu’il soit difficile de déterminer quelles parties sont représentées. À même leur peau sont écrites en lettres blanches des phrases que l’artiste décrit lui-même comme des paroles murmurées, des formules sibyllines qui cachent d’énormes évidences, indécences. De 1997 à 2003, Bernard Faucon a développé dans 25 pays du monde l’événement « le plus beau jour de ma jeunesse » et, en 1999, il a publié son premier recueil de textes : La Peur du voyage.


Après cette dernière série, Bernard Faucon décide de suspendre son œuvre. Il poursuit néanmoins de 1997 à 2000 un projet intitulé Le Plus Beau Jour de ma jeunesse avec des jeunes filles et jeunes gens de plus de vingt pays, invités à mettre en scène ce plus beau jour.

Une rétrospective de l’œuvre de Bernard Faucon a été organisée à la Maison européenne de la photographie (MEP) à Paris en 2006. La Galerie Vu a organisé cinq rétrospectives de son œuvre dans le cadre d’expositions collectives. En 2009, Djân. Atiq Rahimi et les artistes de la Galerie VU suivi de Tout l’univers…, en 2006, 80+80, photo-graphisme, et en 2005, Le Temps, suivi de Accrochage d’été. Bernard Faucon a exposé aux Rencontres d’Arles en 2009, avec sa série Été 2550 au Magasin Electrique.