logo
fr en

HELG, Béatrice

PORTRAIT-HELGNée en 1956 à Genève, Suisse.


Passionnée de photographie et de peinture, mais également de musique, théâtre et architecture, Béatrice Helg se consacre dès 1976 à la photographie. Elle poursuit ses études aux Etats-Unis. A cette période déjà, elle construit, met en scène ses images. 

La méthode de Béatrice Helg consiste à créer, en studio exclusivement, des espaces artificiels en métal, constitués d’un sol et d’un arrière-plan vertical. Au premier plan et au centre, sont placées des formes géométriques faites d’acier, de plexiglas, de papier, de verre, de pierre, de brique dont le support est soigneusement dissimulé pour donner la sensation d’apesanteur. Tous les matériaux utilisés ont été récupérés puis corrodés ou polis et recoupés. Les maquettes ainsi construites sont de petite dimension, « tout au plus de la taille d’une table ». Après les avoir photographiées, les photos sont développées en grand format, donnant l’impression d’œuvres « monumentales ».

Depuis 1979, plus d’une cinquantaine d’expositions personnelles ont eu lieu en Europe, aux Etats-Unis et au Japon, parmi lesquelles une exposition au Museum of Photographic Arts à San Diego, à l’Annual  Meeting of the World Economic Forum à Davos, à la Galerie Thessa Herold à Paris et à la Galerie Jan Krugier, Ditesheim à Genève et New York. En 2006, le Musée Tinguely à Bâle (Suisse) lui consacre une exposition, suivie d’une exposition à l’IVAM – Institut  Valencià  d’Art Modern en Espagne.


Béatrice Helg a exposé aux Rencontres d’Arles en 2006: A la lumière de l’ombre à la Chapelle Saint-Martin du Méjan.