logo
fr en

MEYER

PORTRAIT-MEYERNé à Villeneuve-les-Avignons en 1969.

Enfant du Sud, c’est en région Parisienne, à Noisy-Le-Sec qu’il effectue sa formation sur le terrain en tant que  photographe de la Ville de 1991 à 1996. À la même époque il partage aussi les tournées de la compagnie Oposito et du groupe  Urban Sax durant cinq années. De 1993 à 1995 il plonge à cœur ouvert dans les premières raves party et notamment « Lunacy », une Fête underground emblématique de ce début de période. Il en sortira un travail en noir et blanc, total et perdu, à l’image de ces nuits de transe.

En 1996 il rejoint le collectif Tendance Floue, s’implique dans les projets du groupe et travaille pour la presse. De 1999 à 2001 il suit les mouvements alter-mondialistes à Prague, Québec et Gênes. En 2001 et 2002 il fait trois voyages dans les territoires occupés de Palestine. Sa série de onze images en carré couleur, silencieuse et lourde reçoit le prix spécial du jury Paris-Match 2002.

De 2002 à 2004, Il participe aux grands projets collectifs de Tendance Floue, Nationale Zéro et Carrefours, voyage beaucoup, et s’intéresse de prés à une aventure particulière, le CNA qui diffuse le cinéma africain sur grand écran dans les villages de brousse d’Afrique de l’ouest. En 2004 à l’invitation du Cercle d’Art contemporain du Cailar, sur le thème du taureau camargue, il réalise « Putain de maïeutique camarguaise ! », travail exposé aux Rencontres d’Arles 2005.

Depuis 1989, Meyer poursuit une histoire photographique intitulée « La Brigada », regard tendre et noir sur l’amitié, sur l’aspect originel et complexe des relations masculines.


Meyer a exposé aux Rencontres d’Arles en 2006: Mon frère lumière à l’Atelier des Forges; il a aussi participé aux expositions collectives suivantes: Madame la Présidente en 2007; Tendance Floue / Magazine Géo en 2004 et Tendance Floue / Passage à l’acte en 2011.