logo
fr en

NEJMI, Malik

PORTRAIT-NEJMINé en 1973 à Orléans, où il vit et travaille.

Diplômé du Conservatoire Libre du Cinéma Français et membre fondateur de la structure Images du Pôle, photographie et cinéma documentaire, à Orléans. Il mène depuis 2001 un travail de recherche sur la mémoire et la famille. Différentes sélections d’el Maghreb ont été exposées aux VIe Rencontres Africaines de la photographie de Bamako (2005, cat.), au Musée des Beaux-arts d’Orléans (2005), ainsi qu’à la Biennale Fotoseptiembre, Centro de la Imagen de Mexico (2003, cat.). Le travail a été récompensé par Prix Kodak de la Critique Photographique (PKCP, 2005) et a reçu une bourse d’aide à l’installation de la Drac Centre dans la même année. 

Aujourd’hui, il est publié par l’Oeil Électrique éditions, il a également été publié dans la revue Hommes et migrations (2003) et dans La revue Noire (1999). Malik Nejmi intervient également dans le cadre de projets pédagogiques. Il accompagne la démarche des travailleurs sociaux, de la mise en place des ateliers à la réalisation d’expositions. 

En 2004 et 2005, il met en place avec l’association Lumen deux ateliers dans le cadre du Grand Projet de Ville d’Orléans-la-Source (Ministère de la Cohésion sociale) : Correspondances, ateliers photographiques avec un groupe de femmes en cours d’alphabétisation (réalisations de cartes postales permettant un dialogue entre les quartiers et le centre ville) et Extraits, une enquête pédagogique, ateliers de sensibilisation autour de la destruction d’un immeuble. Aujourd’hui il continue de mener différents projets au sein de classes PAC : L’atelier photographique imaginaire et France-Afrique : portraits recomposés (un travail sur le portrait entre deux classes d’Orléans et de Bamako) en 2006.

Son travail Entrada reprend le trajet de son père (avant son arrivée en France en 1970) en suivant l’historique des différents tampons et visas touristiques inscris sur son passeport : Barcelone, Bremme, Dortmund, Rotterdam, Hendaye, Madrid-Irun. Dans le même temps, il souhaite que celui-ci écrive ses mémoires.

Malik Nejmi a exposé aux Rencontres d’Arles en 2006: El Maghreb à l’Atelier des Forges. En 2010 il a aussi participé à l’exposition collective France 14 à l’abbaye de Montmajour.