logo
fr en

RICHARDS, Eugene

RICHARDSNé en 1944 dans le Massachusetts. 

Vit et travaille à New York, Etats-Unis.


Eugene Richards obtient un diplôme d’anglais et de journalisme avant d’étudier la photographie avec Minor White. Après avoir été assistant social et reporter pendant quatre ans dans l’est de l’Arkansas, Richards publie son premier livre, Few Comforts or Surprises : The Arkansas Delta («Peu de confort et peu de surprises : le delta de l’Arkansas») en 1973.

Depuis, il travaille comme photographe éditorial indépendant pour des magazines tels que LIFE, National Geographic et le New York Times Magazine. Il publie également les livres Dorchester Days (1973), un portrait du quartier de Boston où il est né ; Cocaine True, Cocaine Blue (1994), une étude de l’impact des drogues dures sur la société américaine ; Stepping Through the Ashes (2002), un hommage aux morts du 11 septembre 2001 ; The Fat Baby (2004), une collection de quinze essais photographiques, certains sur commande ; et plus récemment, The Blue Room (2008), un travail sur les maisons abandonnées de l’Amérique rurale. Parmi de nombreuses récompenses, Richards a reçu une bourse Guggenheim, le prix du livre Kraszna-Kraus, la bourse W. Eugene Smith pour la photographie humaniste, plusieurs bourses du National Endowment for the Arts et le prix Robert F. Kennedy pour l’ensemble de sa carrière de journaliste.


Eugène Richards a exposé aux Rencontres d’Arles en 1997: Rétrospective, Un portrait au vitriol de l’Amérique contemporaine au Cloître Saint-Trophime et en 2009: The blue room à l’Atelier des Forges.