logo
fr en

THÉROND, Roger

POR_THERONDNé à Sète en 1924.

Décédé en 2001 à Paris.


Roger Thérond entre, en 1945, à l’Écran français, grâce à Jacques Prévert, comme critique de cinéma. Trois ans plus tard, en 1948, il est reporter à Samedi Soir juste avant d’entrer à Paris-Match en 1949, propriété de Jean Prouvost. ll fut membre, au départ, du comité des Rencontres d’Arles et à l’origine de Visa pour l’image de Perpignan. Il devient directeur de rédaction de Match en 1962 pour six ans et quitte le journal en 1968 au moment où il lance Photo et intègre les Publications Filipacchi. En 1976, cependant, Daniel Filipacchi devient propriétaire de Paris-Match et en confie la direction à Roger Thérond.

C’est en 1980 que Roger Thérond crée, avec Jean-Luc Monterosso, à l’occasion de la première édition du Mois de la Photo de Paris, le Grand Prix Paris Match du photojournalisme, décerné, tous les deux ans, par l’hebdomadaire Paris Match, à un photojournaliste œuvrant dans le domaine du reportage d’actualité. Deux ans plus tard, il est nommé vice-président directeur des rédactions du groupe Hachette-Filipacchi Presse, puis en 1996, président du comité éditorial de Hachette-Filipacchi Médias et membre du comité directeur de Lagardère Groupe. Il quitte l’hebdomadaire en 1999, après avoir, pendant cinquante ans, il a « fait » Match, il transformait l’actualité en une aventure extraordinaire.


Il fut également l’un des plus grands collectionneurs de la photographie du XIXe siècle. Père de quatre enfants, Émilie, Éléonore, Ève et Tristan, il a épousé en 1971 Astrid Doutreleau, une arlésienne.