logo
fr en
close post
17 décembre 2008

La Photographie Vestimentaire – Espace Van Gogh, Rencontres d’Arles 2008

Appréciée comme document de travail par les maisons de couture, les journalistes et les acheteurs, ou comme un document juridique, cette photographie est sujette à l’oubli immédiat dès lors qu’elle n’ait plus de fonction. «Dépôts de modèles» des années 1920 et 1930 face, dos, profil, une collection de «look books» et catalogues, utilisés par les acheteurs, les journalistes depuis les années 1970, une photographie sans excès de style comme chez Martin Margiela. La « photo de défilé », vaste domaine qui mobilise une profession nomade, certains comme Guy Marineau, accumulent depuis quarante ans un patrimoine photographique qui n’a d’égal que le nombre de défilés et de modèles toujours plus vertigineux. D’autres fixent la mode de la rue, avec la naissance des «blogs». La «vidéo de mode», outil de diffusion et enjeu artistique pour Marithé & François Girbaud (en 1988 avec Jean-Luc Godard) ou Jean Paul Gaultier, qui dans les années 1980 a commandé des vidéos au format de clips musicaux. Avec l’Ina, des essais filmiques d’importance capitale, années 1960 pour l’émission Dim Dam Dom et signés de Peter Knapp, Jean-Christophe Averti, Just Jaeckin ou Jeanloup Sieff.

Olivier Saillard, commissaire des expositions.