logo
fr en
close post

7 août 2013

Le miroir de Liu Bolin

Où est Liu Bolin? L’artiste chinois se fond dans le décor de ses photos à la façon d’un caméléon

Liu Bolin, artiste chinois, se fait photographier lors de séances de camouflage le transformant en « homme invisible ». Stan Neumann réalise un portrait de cet illusionniste, lors de l’une de ses performances dans une pharmacie parisienne. 

Liu Bolin est à l’origine sculpteur. Il s’est tourné vers la photo-performance en 2005, après la destruction de son atelier par les autorités chinoises qui restructurait alors Pékin en vue des Jeux Olympiques. Son atelier disparaît : il proteste par sa propre disparition. Son premier cliché le représente debout, fondu dans le décor des ruines du centre artistique dans lequel il travaillait.

C’est ainsi qu’il commence une longue série de photos-performances intitulée « Hiding in the City ». Ce travail est basé sur une technique, inspirée des snipers, qui consiste à se peindre intégralement le corps et le visage de façon à les faire disparaître dans le décor. Liu Bolin reste, pour cela, de longues heures debout et immobile. La prise de vue, réalisée sans trucage, le saisit ensuite camouflé, impassible et silencieux. Le premier coup d’œil à la photographie ne permet pas de distinguer la silhouette de l’artiste de l’environnement dans lequel elle a parfaitement disparu. Ce n’est qu’au fur et à mesure, lorsque le spectateur scrute le cliché que la forme du corps se révèle, rendant visible son invisibilité.

Entre body art, performance et photographie, Liu Bolin a réalisé de nombreuses photos en Chine, en Europe ou aux Etats-Unis dans des lieux aussi différents qu’un supermarché, un monastère, un drapeau américain, une scierie, un arrêt de bus, un navire de guerre, un magasin de jouet ou encore un plateau télévisé. Des lieux à forte valeur symbolique qui font de sa démarche une réflexion inquiète sur la place de l’individu dans nos sociétés.

Dans « Le Miroir de Liu Bolin », Stan Neumann, réalisateur et concepteur des collections documentaires « Architectures » et « PHOTO » diffusées sur ARTE, dresse le portrait de cet artiste hors normes alors qu’il prépare, avec son équipe et dans la plus grande minutie, une photographie dans une pharmacie parisienne.

 

Réalisation / régie: Stan Neumann

(sources : ARTE Creative / ARTE France / Camera Lucida)