logo
fr en
close post

7 août 2011

Monades d’Alexandre Maubert, 2011

Installation

Monade, qui vient du grec monas, signifie « unité » . Dans son concept, une monade est un tout avec sa propre intériorité, mais on ne peut y accéder ou en sortir.
Les communautés fermées naissent de façon exponentielle en Amérique Latine et si ce phénomène touche toutes les parties du globe, ici ou ailleurs, ce stigmate d’une société qui creuse les écarts est érigé en nouvelle manière de pensé la ville. Ce projet à pour « théâtre des activités » une communauté fermée appelée Nordelta dans le nord-est de Buenos Aires en Argentine et le monde extérieur qui par essence l’entoure. Ici le cinéma est le vecteur de cette traversé impossible, la caméra, le moyen par lequel nous passons les frontières. Les personnages sont nos guides, leurs pas et leurs actions font exister ce territoire. Le film, projeté en boucle, est à la manière de l’anneau de Moebius, une représentation du mouvement général du monde, un cycle qui n’en finit pas de se reproduire. Ce projet est né de la volonté d’installer le cinéma dans le champ de l’exposition. Le spectateur fait alors l’expérience d’une immersion dans ce désert du réel, en devenant lui-même le créateur d’associations image/son.

 

Production: du Fresnoy, Studio national des arts contemporains 2011, en partenariat avec l’équipe de recherche du MINT (Université Lille 1, CNRS, LIFL UMR 8022 & IRCICA, INRIA Lille Nord-Europe)


(sources : ARTE Creative)