logo
fr en
close post
4 juillet 2014

Monuments aux morts

Si les églises étaient le seul bâtiment en commun à toutes les communes françaises depuis le Moyen-Âge, l’ouvrage de mémoire qu’est le monument aux morts de 14-18, érigé suite à la Grande guerre qui a décimé la France, est devenu une cicatrice indélébile au coeur de toutes les villes.

Les Rencontres d’Arles, la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale et l’université de Lille III ont décidé d’établir le premier recensement photographique de tous les monuments aux morts français pour une exposition et un livre. L’ambition est de montrer l’immensité du massacre à travers ces monuments aux morts.

Le célèbre photographe et cinéaste Raymond Depardon, auteur de nombreux films et ouvrages sur la société française, a accepté de parrainer cette opération, en prodiguant un protocole de prise de vue permettant à tous de participer quel que soit son niveau photographique. Les 36 000 communes françaises ont été invitées à participer.




Exposition réalisée par Les Rencontres d’Arles en collaboration avec la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale, 
le soutien de Fondation d’entreprise Carac et de l’Institut de recherches historiques du septentrion (IRHiS), UMR CNRS 8529, université de Lille 3, et le parrainage de Raymond Depardon.

Exposition présentée à l’église des Frères-Prêcheurs, Rencontres d’Arles 2014.