logo
fr en
close post
8 juillet 2013

Pieter Hugo, There’s a Place in Hell for Me and My Friends*

La série There’s a Place in Hell for Me and My Friends de Pieter Hugo rassemble des portraits resserrés de l’artiste et de ses amis résidant en Afrique du Sud. Par le biais d’un processus numérique permettant, en manipulant les canaux de couleur, de convertir des images en couleurs en images en noir et blanc, Hugo fait ressortir le pigment (la mélanine) de la peau de ses sujets qui présentent de nombreuses taches et brûlures dues au soleil. En exposant les contradictions des distinctions raciales fondées sur la couleur de la peau, ces portraits s’affirment comme l’antithèse des images retouchées qui déterminent les canons de beauté dans la culture populaire. Comme le souligne le critique Aaron Schuman, « si nous paraissons “noir” ou “blanc” au premier abord, les composants qui restent “actifs” sous la surface couvrent un spectre bien plus large. Ce qui nous divise à la surface est en réalité quelque chose que nous partageons tous et, comme ces photographies, nous ne sommes ni blancs ni noirs, mais plutôt rouges, jaunes, bruns, etc. ; nous sommes tous, en réalité, des personnes de couleur ».


*Il y a une place en enfer pour mes amis et moi

 

Exposition présentée à l’Atelier de Chaudronnerie, parc des Ateliers, Rencontres d’Arles 2013.