logo
fr en
close post
31 juillet 2017

Sid Grossman, Rencontres d’Arles 2016

DU DOCUMENT À LA RÉVÉLATION, PHOTOGRAPHIES ET INFLUENCES

 

Sid Grossman est une figure importante, quoique longtemps ignorée, de la photographie américaine moderne. Jusqu’à sa mort en 1955, à 42 ans, il créa une œuvre puissante et influente. En tant qu’artiste et pédagogue, il a profondément façonné la vision de son temps. Sa mise à l’index par le FBI en 1949 explique cependant que son travail, majeur, ait été occulté des décennies durant.

 

Grossman entama sa carrière dans la photographie socio-documentaire et participa à la création de la New York Photo League en 1936. En phase avec l’engagement marqué à gauche de la League, il photographia les quartiers populaires de Chelsea et Harlem avant que sa perspective, au milieu des années 1940, ne devienne plus personnelle et subjective. Cet infléchissement, intervenu au cours de son service militaire au Panamá, se confirma après son retour à New York, en 1946. Ses travaux eurent dès lors recours au flou, au grain et à la sous-exposition, ce qui leur donnait un effet viscéral et intuitif. Radicale en son temps, cette œuvre illustre l’énergie expressionniste de la « New York School » des années 1950. Grossman est principalement connu pour ses photos dynamiques de la fin des années 1940, qui montrent des pèlerins rassemblés à l’occasion de la procession du Christ noir à Panamá ou encore des anonymes saisis dans une forme d’intimité à Coney Island et dans les rues de New York. En 1949, le FBI blacklista Grossman en tant que communiste « subversif ». Sa carrière publique détruite, il continua à donner des cours particuliers dans son appartement new-yorkais, inspirant de jeunes talents, au rang desquels Leon Levinstein. Il passait ses étés parmi les collectifs d’artistes de Provincetown, dans le Massachusetts, où il pêchait, enseignait la photographie et réalisait des images introspectives et lyriques.

 

Cette exposition constitue l’aperçu le plus complet offert depuis au moins trente-cinq ans de l’œuvre de Grossman et de son influence. C’est aussi la première qui lui soit consacrée en Europe. Elle inclut des tirages vintage rares issus de célèbres collections publiques et privées et de la succession Grossman, ainsi que des travaux de ses plus éminents étudiants. Ainsi rassemblées, ces œuvres témoignent d’un talent photographique remarquable, auquel une plus large reconnaissance n’a que trop longtemps manqué.

Keith F. Davis

 

Commissaires de l’exposition : Keith F. Davis, Howard Greenberg et Bob Shamis.
Exposition organisée par The Howard Greenberg Gallery, New York, en collaboration avecles Rencontres d’Arles.
Remerciements à Florence et Damien Bachelot.
Publication : Keith F. Davis, The Life and Work of Sid Grossman, Steidl/Howard Greenberg Library, 2016.
Encadrements réalisés par Circad, Paris.
Exposition présentée à l’Espace Van Gogh.