logo
fr en
close post

11 août 2015

Toon Michiels – American Neon Signs by Day and Night

Église des Trinitaires

 

Au milieu des années 1970, Toon Michiels a effectué plusieurs voyages aux États-Unis, visitant le pays, notamment les villes de Reno et de Las Vegas, à bord d’une voiture de location. Les spectaculaires enseignes au néon de motels et de restaurants jalonnant les routes nationales pour attirer les conducteurs l’ont très tôt captivé. Rien de tel n’existait en Europe. Pour les touristes, ces enseignes incarnent la culture automobile américaine et la liberté du voyageur qui sillonne en voiture les vastes paysages de l’Ouest américain. Leurs grandes lettres ont sans doute tapé dans l’œil de Michiels, graphiste de métier en plus d’être photographe. Mais n’est-ce pas le but même de l’enseigne au néon, avec sa forme ludique, ses lumières colorées et ses qualités architecturales, d’attirer l’attention ? Michiels procédait selon une méthode immuable : chaque enseigne, quelle que soit sa taille, était photographiée de jour puis de nuit, avec un cadrage frontal et centré (en laissant un peu d’espace entre le sujet et le cadre), comme si elle était aperçue depuis l’habitacle d’une voiture. Cette série évoque les typologies des photographes allemands Bernd et Hilla Becher, mais aussi l’œuvre de l’entre-deux- guerres de Walker Evans, fasciné comme Michiels par la présence du verbe dans l’image. Michiels a choisi de documenter en couleur ces sculptures anonymes, à une époque où la photographie couleur n’avait pas encore gagné ses lettres de noblesse. Ce parti-pris, en plus de la vitalité et de la richesse de son travail, donne à sa série toute son originalité dans l’histoire de la photographie au xxe siècle. American Neon Signs by Day & Night a été publié pour la première fois en 1980 par la société d’impression néerlandaise Drukkerij Rosbeek, sous la forme d’un carnet à spirale de quatorze pages dépliantes où sont accolées la version jour et la version nuit d’une sélection de clichés.

Frits Gierstberg

 

 

* Enseignes lumineuses américaines de jour et de nuit

 

 

 

Commissaires de l’exposition : Sam Stourdzé, en collaboration avec Christien Bakx et Erik Kessels.

Textes : Frits Gierstberg, conservateur en chef, Nederlands Fotomuseum, Rotterdam.

Exposition coproduite par les rencontres d’Arles et le Nederlands Fotomuseum, Rotterdam.

Partenaire de l’exposition : mondriaan fonds.

Exposition présentée à l’église des Trinitaires.