logo
fr en
close post
23 juillet 2015

Total Records, Rencontres d’arles 2015

LA GRANDE AVENTURE DES POCHETTES DE DISQUES PHOTOGRAPHIQUES

 

Une histoire de la photographie au prisme du disque vinyle. Ces deux médias qui auront marqué le XXe siècle furent associés sous toutes les formes, de la création d’œuvre d’art à l’illustration, de la figuration à l’expérimentation. Cette diversité d’intentions, de propositions, guide cette exposition. d’ailleurs, les deux « premières » images publiées sur un support phonographique suggèrent déjà que tout sera possible : une vision arty de Broadway et un cliché plus figuratif d’un cow‐boy. Toute – ou presque – l’histoire de la photographie tient dans ce format.

33 tours, 45 tours, un rond dans un carré. Ils sont nombreux à avoir posé leurs empreintes dans ces trente centimètres de côté. dans cette histoire musicale, la photographie tiendra le premier rôle. Quand on regarde une pochette, on entend presque ce que l’on voit. Combien de classiques qui portent la griffe d’un photographe ! Qui n’a pas acheté un disque sur la foi de sa couverture ? L’image d’Abbey Road a traversé ce demi‐siècle comme la musique des Beatles. Ce n’est pas la seule : la braguette d’Andy Warhol colle aux doigts des Rolling Stones. Et la discographie de ces derniers est jalonnée de grandes signatures : David Bailey bien sûr, mais aussi Hiro, Annie Leibovitz, Robert Frank…

Des photographes se sont fait un style, d’autres ont bâti des icônes, des labels, ont construit leur identité sur une charte graphique où la photo prime : les noirs et blancs de Francis Wolff pour Blue Note, les nuances de gris d’ECM, les couleurs flashées d’Hypnosis… des productions maison qui là encore préfigurent un son. Et, inversement, de nombreuses images symboles, historiques, du siècle ornent les pochettes : un portrait de Céline, la grande dépression vue par les photographes missionnés par la Farm Security Administration, des clichés de Mai 68, le black Power aux États‐Unis… Photoreportage, photomontage, photomaton, photo détournées, surexposées, photos dans la photo, toutes les techniques se retrouvent dans ces trente centimètres. Plus on creuse le sillon, plus le sujet semble infini.

Jacques Denis

 

 

Commissaires de l’exposition : Antoine de Beaupré, Serge Vincendet et Sam Stourdzé.
Avec la complicité de Jacques Denis.
La section consacrée au label Blue Note est une production du festival KYOTOGRAPHIE. Michael Cuscuna (Mosaic Records) et Lucille Reyboz & Yusuke Nakanishi (KYOTOGRAPHIE) en sont les commissaires d’exposition.
Tirages réalisés par Tokyo Color Kogeisha pour la section Blue Note.
Photographies des albums de Paul McCartney par Linda McCartney.

Commissariat par Paul et Mary McCartney, produit par Linda
Enterprises Ltd, Londres. Tirages par Sean Mulcahy, Metro Imaging, Londres.
Papiers peints réalisés par Central DUPON Images.

Encadrements réalisés par plasticollage et Circad, paris, et Europlast, Aubervilliers.
Publication : Total Records, la grande aventure des pochettes de disques photographiques, éditions 213, 2015.
Textes : Jacques Denis.
Exposition présentée à l’atelier des forges, parc des Ateliers.