logo
fr en
close post
3 juillet 2014

Will Steacy, Deadline

Will Steacy est un photographe socialement très engagé qui s’investit dans ses sujets sur le long terme. Avec Deadline, Steacy a enquêté sur les changements auxquels doit faire face l’industrie de la presse. Ce projet s’est étendu sur des années, nourri à la fois par son actualité permanente et par les relations personnelles que Steacy entretient avec cet univers, étant lui-même issu de plusieurs générations de journalistes. Son projet précédent, très chargé politiquement, Down These Mean Streets, est de même un excellent exemple de cette approche.

Wim Melis



DEADLINE

Ces cinq dernières années, j’ai photographié librement la salle de rédaction et l’imprimerie du Philadelphia Inquirer. À travers une description des efforts de l’Inquirer pour survivre malgré la frilosité des annonceurs, une baisse drastique de la diffusion, des licenciements, des rachats et le spectre de la banqueroute, mon intention a été de montrer les défis et les dures réalités auquel l’industrie de la presse doit aujourd’hui faire face. L’histoire de l’industrie de la presse et des événements qui ont mis les rédactions dans une telle situation reste encore largement inconnue. Depuis 2000, la presse s’est séparée de 30 % de sa force de travail : il s’agit du déclin industriel le plus rapide de l’histoire de l’Amérique. Au moment où nous connaissons une transition sociale sans précédent, où nous passons à une économie des technologies de l’information dans laquelle les progrès technologiques ont rendu obsolètes un certain nombre de compétences, ont amélioré la productivité tout en réduisant les masses salariales, il convient de poser une question : quel a été le coût humain de ces gains ? Quand la presse perd des reporters, des rédacteurs en chef et des rubriques entières, nous perdons en couverture de l’information, en connexion à nos villes et à nos sociétés, et, en définitive, nous nous perdons nous-mêmes. Sans un investissement humain pour fournir de l’information, la presse devient un jeu à somme nulle sur une autoroute de l’information qui ne nous conduit plus nulle part. Un journal est bien plus qu’un business, c’est un bien commun.

Will Steacy



Artiste présenté par Wim Melis pour le Prix Découverte des Rencontres d’Arles. 


Exposition présentée à l’Atelier de Chaudronnerie, Parc des Ateliers, Rencontres d’Arles 2014.