logo
fr en
close post
12 août 2009

Annelies Strba, Shades of time*

Voilà plusieurs décennies que l’artiste photographie les membres de sa famille. Les images de Shades of Time, la série qui la fit connaître, caractérisée par le flou partiel, la surexposition et le grain, représentent principalement ses enfants Sonja, Linda et Samuel, ainsi que son compagnon et la grand-mère de ses enfants. Dans les photographies récentes figurent plus particulièrement ses petits-enfants : une idylle familiale que l’artiste semble avoir capturée en passant.

Ces images témoignent de son amour de la vie simple, de sa relation avec la nature et d’une passion pour les choses de tous les jours. Mais son domaine n’est pas la photographie documentaire objective. La force de ses photographies repose plutôt dans l’ambiguïté inhérente au moment et au sentiment qu’elles évoquent, par moments magiques. Suggérant un idéal de l’intimité, elles apportent une vision nostalgique du temps passé. Mais, malgré cette familiarité, elles ne sont en aucun cas « privées » ou impudiques.

D’une manière subtile et naturelle, elles documentent les relations humaines, l’enfance et l’apprentissage de la vie, entre le fantasme et une réalité, le fait de se voir dans son propre enfant et les souvenirs du passé qui s’effacent irrévocablement. Plus particulièrement, la juxtaposition de trois images dans le diaporama, les fondus enchaînés, la mélodie fascinante qui les accompagne semblent accentuer le caractère associatif de la mémoire.

*Les ombres du temps



Shades of Time, 1974/1997, projection de 245 diapositives sur trois écrans, bande-son par Isabel Fluri.

Exposition présentée à l’Atelier de Mécanique, Parc des Ateliers, Rencontres d’Arles 2009.