logo
fr en
close post
5 juillet 2012

Anni Leppälä, Prix Découverte des Rencontres d’Arles 2012

Les images sont comme des points fixes au coeur d’un processus de changement et d’altération, le spectateur a la possibilité de les observer librement, de s’en approcher. Elles ont un aspect rassurant, dans la mesure où elles sont reconnaissables et, en même temps, elles sont d’une autre nature, possèdent une face cachée, impossible à identifier.

Il est difficile de tracer la ligne qui sépare le réel du fictionnel. Le fait que nous reconnaissions des éléments sert d’intermédiaire entre ces deux états. Les corps – fille ou femme – ne sont pas des personnes spécifiques mais plutôt des personnages, parfois à plusieurs échelles, figures de papier entre image et être vivant.

Ce que l’on finit par reconnaître dans l’image peut lui être « extérieur », quelque chose qu’il est difficile d’apercevoir, de presque imperceptible. Dans cet instant fugace se révèle, non pas « ce qui a été », mais plutôt ce qui existe, présent, ici et maintenant. Cette tentative d’aller au-delà de la surface de l’image revient à choisir des éléments qui, au premier abord, semblent familiers, mais qui tissent pourtant des liens avec un sens différent de ce vers quoi ils semblent tendre. Un ensemble de possibles que seule l’image nous permet de voir.

La photographie donne un aspect particulier à cela car elle part du monde visible. Elle permet à ces « points fixes » de se transformer en matériau de l’imaginaire. Cela nous ramène à la question de « l’invisible » en photographie, ce que l’on trouve au-delà, ce qui est indiscernable et pourtant présent.

Les entités avec lesquelles je travaille, sont toujours changeantes et en cours de transformation, il n’y a donc pas une façon unique de les présenter. Pour mes différentes expositions, j’ajoute chaque fois de nouvelles pièces et en laisse d’autres de côté. L’essentiel est de comprendre comment les images s’orchestrent les unes par rapport aux autres, comment elles influent les unes sur les autres quand elles sont disposées dans l’espace d’exposition.



Anni Leppälä

 

Artiste présentée par Jyrki Parantainen.

Exposition présentée à l’Atelier de Mécanique, Parc des Ateliers, Rencontres d’Arles 2012.