logo
fr en
close post
22 août 2005

Christien Meindertsma, Checked Baggage

1 couvert de table pour enfant, 7 fourchettes, 410 couteaux de poche, 175 économes, 37 tire-bouchons, 573 couteaux suisses (dont 253 contrefaçons), 211 décapsuleurs, 45 tournevis, 13 coupe-papier, 106 ciseaux, 121 ciseaux de coiffeur, 87 ciseaux à ongles, 86 limes à ongles, 21 pinces à épiler, 237 paquets de lames de rasoir, 12 fléchettes, 1 briquet en forme de cartouche…


Ceux-ci ne représentent qu’une petite partie du lot de 3 264 articles achetés par Christien Meindertsma lors d’une vente aux enchères à Amsterdam : tous des « objets nuisibles » ôtés en une semaine à quelque 600 000 passagers par les douaniers de l’aéroport de Schiphol. Des objets devenus « nuisibles » depuis les événements du 11 septembre 2001. Pour son livre Checked Baggage/3264 Prohibited Items (« Bagages enregistrés/3 264 articles interdits »), Meindertsma a classé ses achats selon leur type, leur marque et leur couleur, du n° 1, le couvert de table pour enfant au n° 3264, un peigne à laine vert. Résolument neutre, le mode de présentation confère à certains d’entre eux un aspect quasi-humain : les rangées de tire-bouchons, par exemple, semblent se transformer en phalanges de terroristes ou de pirates de l’air.


Ce projet comporte également un message quant à l’absurdité de ce type de règlements : reprendre à quelqu’un un coupe-ongles ou des ciseaux à cranter, est-ce bien ainsi qu’on rend le monde moins dangereux ? Chaque passager, ou presque, se trouve obligé de rendre quelque chose : en ne détenant qu’un simple couteau de poche, la victime en puissance devient un bourreau en puissance…

Checked Baggage porte donc un autre regard sur l’obsession sécuritaire. Chaque exemplaire du livre comporte un des objets en question : ainsi ces « armes » peuvent-elles retrouver chez le lecteur leur fonction d’origine.


Exposition réalisée avec le soutien de Hewlett-Packard.

Exposition présentée à l’Atelier de Mécanique, Rencontres d’Arles 2005.