logo
fr en
close post
3 août 2009

Christine Fenzl, Striking chance – Streetfootball*

En 2005/2006, j’ai suivi quatre organisations non-gouvernementales qui se servent du football pour apporter soutien et motivation aux enfants des rues. Elles utilisent la dynamique du sport pour transformer et enrichir la vie des jeunes les plus défavorisés. De plus, ces ONG les aident à construire une perspective d’avenir. En permettant un épanouissement personnel de ces jeunes et de leurs proches, le football est une forme d’espoir. Je me suis rendu compte qu’il ne s’agit pas seulement d’un sport. C’est aussi un moyen de communication et d’interaction, un langage à part entière et une forme de défoulement. C’est un jeu qui a son importance parce qu’on y joue tout autour du monde, mais aussi parce qu’il a un impact majeur sur l’économie. Tous ces aspects du football sont acceptés par la majorité ; cependant, pour d’autres, il possède une signification encore plus forte. Il y a beaucoup de problèmes à surmonter à la fois dans un lieu à haute criminalité comme le bidonville de Mathare à Nairobi. La plupart des enfants grandissent dans la rue et doivent faire face à la misère, la drogue et la violence. Le fléau du sida a pris de l’ampleur au cours des années, emportant une grande partie de la population. La vie quotidienne, c’est la survie. Il n’y a aucune architecture, aucune structure, aucun choix. Je suis stupéfaite par la force que possèdent ces jeunes à supporter la destruction liée aux conflits. Les adolescents et les enfants qui donnent un visage à cette lutte m’impressionnent. J’admire leur force et je suis fascinée par les manières dont le football peut rassembler l’énergie nécessaire pour aller plus loin.

Dans cette exposition, je présente des portraits de jeunes de divers pays vivant dans des situations urbaines extrêmes. Des jeunes confrontés à des conflits liés à des sociétés divisées. Mon intention est de leur donner un espace pour témoigner de leur quotidien.

Les quatres ONG sont Streetleague de Londres (le football pour la réintégration d’anciens sans-abri et d’anciens drogués, juillet 2005) ; Street football for Peace and Tolerance de Skopje, Macédoine (le football pour l’échange et l’intégration de l’après-guerre en ex-Yougoslavie, septembre 2005) ; Craques Du Sempre de São Paulo, Brésil (le football dans les favelas pour la prévention contre la drogue et les crimes juvéniles, octobre 2005) ; MYSA Mathare Youth Sports Association de Nairobi, Kenya (le football pour l’environnement et la prévention du sida, décembre 2006). Streetfootballworld a permis la réalisation de mon travail en Angleterre, en Macédoine et au Kenya ; les séries à São Paulo, au Brésil, ont été réalisées grâce au programme d’étude de l’Institut Goethe.

Christine Fenzl, 2009.

*Regarder vers l’avenir – Football de rue



Tirages réalisés par l’artiste.

Encadrements par Bilderrhamen Janecki, Allemagne.


Exposition « Ça me touche, Les invités de Nan Goldin » présentée à l’Atelier de Mécanique, Parc des Ateliers, Rencontres d’Arles 2009.