logo
fr en
close post
12 août 2008

Debbie Fleming Caffery, Désir avant tout

  Pendant plusieurs années, j’ai vécu par intermittence sur les terres d’une église catholique dans un petit village mexicain. Je travaillais dans une maison où l’on préparait les tortillas et les repas de fête de la communauté. En vivant près du coeur spirituel de cette société, mon quotidien était hanté par les ténèbres et la lumière, le péché et le pardon, la vie et la mort tout comme l’étaient ces terres et leurs alentours.

Les célébrations et les festivités de la vie catholique, la force et l’indépendance des gens me remémoraient ma Louisiane natale. Une petite taverne/maison de passe, située dans l’ombre de l’église, est devenue l’objet de mon travail. Elle donnait un éclairage différent, plus sombre, aux passions de la communauté. Dans ce lieu où régnaient désir et sensualité, j’ai aussi trouvé de l’amour, de la solitude et une grande humanité.

Parce que mon intérêt pour la taverne/maison close ne cessait de grandir, j’ai cherché d’autres endroits du même type à travers le Mexique. J’ai consacré de nombreuses années à ce projet et, en 2005, une bourse de la Fondation Guggenheim, New York, m’a permis de poursuivre et d’achever ce travail.

Debbie Fleming Caffery



Debbie Flemming Caffery est représentée par la galerie Camera Obscura, Paris, et la Gitterman Gallery, New York. 

Artiste présentée par Elisabeth Biondi. 

Exposition présentée à la Grande Halle, Parc des Ateliers, Rencontres d’Arles 2008.