logo
fr en
close post
11 août 2006

Gilles Coulon, Grins

« Cela me rassure de voir de jeunes photographes passionnés pas l’Afrique, comme Gilles Coulon. Bonne déontologie, bonne distance, bonne approche. Quelle chance ! « 

Raymond Depardon




Grins


L’esprit communautaire en Afrique n’est pas une légende, même si on surévalue bien souvent ses vertus. A Bamako, le Grin en est une illustration omniprésente. Cercle d’habitués, hommes, femmes ou enfants se regroupent régulièrement pour échanger. En fond de cour, en bordure de rue, ou devant une échoppe, le Grin est l’essence même du loisir. Lieux informel d’échange, l’échelle y est humaine, une à deux dizaines de membres animent le groupe de façon démocratique où chacun peut prendre la parole et proposer le débat. Avec ou sans leader, la solidarité y est évidente, malgré des palabres musclées où le monde se fait et se refait au gré des passions.


Exposition organisée avec la collaboration de Tendance Floue.

Exposition projetée à l’Atelier des Forges, Parc des Ateliers, Rencontres d’Arles 2006.