logo
fr en
close post
22 août 2005

La HypeGallery Photo, Rencontres d’Arles 2005

Après l’immense succès rencontré par la HypeGallery au Palais de Tokyo en novembre 2004, les Rencontres d’Arles ont décidé de monter une version principalement photographique de ce concept innovant. Ouverte aux autres formes de créations relatives à l’image, elle inclut aussi des montages graphiques.

Pour constituer le premier accrochage de la HypeGallery Photo, un appel a été lancé aux artistes de l’Europe entière par le biais du site Internet de la société HP, partenaire de l’opération.

HP soutient en effet les Rencontres dans cette initiative, dont l’objectif est de permettre à de nouveaux talents d’émerger en incitant les galeries et spécialistes de la photographie à venir les découvrir. Cela donnera peut-être lieu à la naissance d’un grand nom de la photographie, comme cela a déjà été le cas à Arles avec Martin Parr dans les années 80.

Il a donc été proposé aux professionnels, passionnés et amateurs de la photographie de présenter leurs œuvres au jury de la HypeGallery Photo, afin d’être sélectionnés pour pouvoir figurer dans ce qui constituera la première partie de cette galerie évolutive. En effet, les travaux choisis au préalable avant l’ouverture du festival sont exposés dès la semaine d’inauguration.

Le principal avantage de cette nouvelle version de la HypeGallery est de permettre aux artistes de proposer leurs images durant toute la durée du festival. Loin d’être figé, ce nouveau type de galerie de photographie évoluera donc tout au long de la manifestation, les œuvres sélectionnées en premier faisant place aux suivantes.

Le public des Rencontres d’Arles pourra alors voir se remplir et se renouveler les murs de cette exposition unique. Se transformant  au fil des jours, elle nécessiterait presque une visite quotidienne !

Cette édition photographique de la HypeGallery se met définitivement au service des artistes. Les premiers tirages ont été effectués par le célèbre laboratoire professionnel Dupon, offrant ainsi à leurs auteurs de présenter leur travail dans les meilleures conditions. Tandis que les suivantes ont l’avantage de bénéficier de la technologie HP, avec la mise en place d’un centre d’impression semblable à celui du Palais de Tokyo, piloté par Dupon. Les œuvres sont tirées au fur et à mesure, l’accrochage évolutif de la galerie permet donc d’exposer les photographies et montages du plus grand nombre de participants.

Mais la HypeGallery Photo lance également une expérience nouvelle sur le marché de l’art photographique. Le tirage jet d’encre commence en effet à acquérir une certaine valeur sur le marché, au même titre que n’importe quelle autre technique de tirage. Cette expérience s’adresse en réalité tout autant aux artistes qu’aux photographes ou au public. Pour permettre d’acquérir des photos exposées à la HypeGallery, il a été suggéré aux photographes de proposer à l’achat quelques-unes de leurs images. Celles-ci seront ensuite dûment siglées dans l’exposition et pourront être commandées immédiatement. Elles seront ensuite tirées à la Plaza de Fotos, numérotées, embossées et certifiées selon les spécifications de l’auteur.

Simultanément, une HypeGallery ouvre ses portes à l’autre bout de l’Europe : Moscou, la version orientale de l’événement. L’ensemble des œuvres exposées à Arles et dans la capitale russe est visible sur Internet.

Qualité, opportunités, innovation et diffusion sont donc les maîtres mots de la HypeGallery Photo des Rencontres d’Arles.

Installée dans les locaux des Ateliers SNCF, au milieu des nommés pour les différents Prix des Rencontres d’Arles, la HypeGallery Photo propose une autre appréhension de l’image actuelle. Elle est donc l’occasion de découvrir de manière inédite les mouvances encore inconnues de la création photographique d’aujourd’hui.




Exposition présentée à l’Atelier d’Entretien, Rencontres d’Arles 2005.