logo
fr en
close post
6 juillet 2004

Michelangelo Pistoletto, Rétrospective: l’homme noir et les miroirs

Michelangelo Pistoletto représente l’un des courants artistiques les plus importants de l’après-guerre : l’Arte Povera (l’Art Pauvre). En 1962, il réalise ses premiers « Quadri Specchianti » (cadres qui reflètent comme des miroirs), dans lesquels la figure humaine est découpée et appliquée sur une surface d’acier miroir. Depuis, Pistoletto révèle le miroir comme un lieu privilégié dans lequel confluent l’art et la vie. Son engagement pour la responsabilité sociale de l’art découle de cette conception et le conduit à fonder le Progetto Arte. Ce Projet Art concrétise le principe de la créativité collective dans l’opérationnel quotidien. Il abrite la Fondation Pistoletto de Biella. L’artiste a exposé ses oeuvres à la Biennale de Venise, à la Documenta de Kassel en Allemagne, à la Biennale de Sao Paulo au Brésil, et dans d’autres importantes manifestations d’art. Il a également réalisé des expositions au Museum of Modern Art de San Francisco, au Palazzo Grassi à Venise, au PS1 de New York et au National Museum of Contemporary Art de Séoul.



Commissaire : Jean-Paul Capitani

Exposition présentée à la chapelle Saint Martin du Méjan, Rencontres d’Arles 2004.