logo
fr en
close post
28 août 2007

Madame la Présidente, Rencontres d’Arles 2007

Commande photographique des Rencontres d’Arles.

 

Le portrait du président de la République est le plus exposé en France, dans toutes les mairies, les préfectures, les commissariats, les prisons, les écoles. Diffusé à plus de 100 000 exemplaires, il est l’emblème de la République et de la démocratie.

La Ire République (1792-1804) n’ayant pas eu de président, il faut attendre 1848 et l’avènement de la IIe République pour inaugurer la fonction présidentielle, en la personne de Louis-Napoléon Bonaparte, dont le portrait officiel est une photographie, peu de temps après l’invention de cette technique. Après une longue répétition de poses en intérieur, bibliothèque ou bureau, générale­ment la main posée sur des livres, Valéry Giscard d’Estaing (1974) marque la rupture, en invitant un photographe célèbre, Jacques-Henri Lartigue, à le photographier en extérieur sur fond de drapeau tricolore. Depuis, d’autres photographes de renom (Gisèle Freund pour François Mitterrand puis Bettina Rheims pour Jacques Chirac) ont été invités à réaliser les portraits de ces présidents.

Il ressort de l’ensemble au mieux un manque d’audace photographique voire une grande monotonie, frôlant la négation du talent en photographie. Le contraste est saisissant avec les grands photographes qui se sont succédé auprès de la reine d’Angleterre (Cecil Beaton, Yousuf Karsh, lord Snowdon).

Les Rencontres d’Arles ont donc proposé à une quarantaine de photographes, ayant, pour la plupart, récemment participé aux Rencontres, un exercice de style d’une ampleur inédite. Il leur a été demandé une réflexion sur la nature et la représentation du portrait officiel du président de la République française en prenant pour prétexte qu’un prochain président pourrait être une femme.


Les photographes ont choisi un mannequin de façon arbitraire, et ils ont été encouragés à développer leur propre poésie photographique.

Certains semblent s’être mis dans une position de commande officielle, d’autres ont insisté sur un message particulier à travers leur portrait, enfin, la liberté de ton des artistes s’est souvent exprimée avec humour et tendresse. Les photographes ont traité ce projet avec plus d’intensité que nous ne l’avions imaginé au départ, reflétant ainsi le sérieux avec lequel la société française a participé à ces récentes élections. Le résultat est d’une très grande variété et l’on retrouve souvent à travers ces photos le style ou les obsessions de chacun.

François Hébel, commissaire de l’exposition.



Photographes participant à la commande :

Daniel Angeli, David Balicki, Jean-Francois Bauret, Carole Bellaïche, Leandro Berra, Alexandra Boulat, Jean-Christian Bourcart, Éric Bouvet, Jérôme Brézillon, René Burri, Philippe Chancel, Luc Choquer, Lucien Clergue, Raphaël Dallaporta, Wilfrid Estéve, Raphaël Gaillarde, Claude Gassian, Brian Griffin, Harry Gruyaert, Arja Hyytiäinen, Francoise Huguier, JR, Erik Kessels, Xavier Lambours, Gilles Leimdorfer, Jean-Marc Lubrano, Meyer, Laurent Monlaü, Martin Parr, Marion Poussier, Félix R. Cid, Denis Rouvre, Eddy Seesing, Aldo Soares, Vee Speers, Galith Sultan, Patrick Swirc, David Tartakover, Ricard Terré, Annet van der Voort, Alain Willaume.


Exposition présentée avec le soutien de Dupon Digital Lab.

Exposition présentée au Magasin Electrique, Parc des Ateliers, Rencontres d’Arles 2007.