logo
fr en
close post
20 août 2002

Rineke Dijkstra, Olivier Silva 2000-2001

Le Centre national des arts plastiques (ministère de la Culture et de la Communication) a initié, pour le passage à l’an 2000, un vaste programme de commandes publiques consacrées à la jeunesse en France et intitulé Le Plus Bel Âge

Le travail de Rineke Dijkstra semblait particulièrement adapté à cette recherche; en effet depuis le début des années 1990, cette artiste s’intéresse de façon récurrente aux adolescents et aux jeunes gens dans cette époque ambigüe de leur vie qui bascule de l’enfance à l’âge adulte. La question du temps qui passe et les transformations psychologiques et physiques que cette durée induit constituent le cœur de ses recherches. 

L’œuvre Olivier Silva se présente sous la forme d’un polyptyque en cinq éléments, a work in progress selon les termes de l’artiste qui compte bien poursuivre son analyse au cours des deux prochaines années. Jeune engagé volontaire dans la Légion étrangère, Olivier Silva rencontre Rineke en Corse, en juin 2000, le jour même où il vient d’être accepté dans la Légion, puis quelques heures plus tard alors qu’il reçoit son uniforme. 

Elle construit dés lors cette série de portraits en buste, grands formats au fond neutre, qui obligent le regard à se concentrer sur le jeune soldat. On assiste dés lors à l’exploration de ces moments de transition physique, psychologique ou morale alors que le jeune devient soldat, portant uniforme et cheveux ras. Elle le saisit ensuite après une séance d’entrainement physique violent démontrant ainsi que l’individu perd sa propre personnalité pour s’insérer dans le groupe militaire et en adopter les codes. Le dernier portrait, en guise de conclusion provisoire, annonce la fin de la métamorphose : Olivier est devenu l’officier Silva.


Cette œuvre a été notamment présentée au Frans Hals Museum, Haarlem, Pays-Bas.



Agnès de Gouvion Saint-Cyr, inspecteur général pour la photographie. Délégation aux Arts plastiques.




Exposition présentée à l’Abbaye de Montmajour, Rencontres d’Arles 2002.