logo
fr en
close post
26 août 2007

The Aklazi Collection of Photography, Photos peintes et albums souvenirs

LES PHOTOS PEINTES


La tradition des photographies peintes atteint son apogée pendant la première moitié du XXe siècle. Les peintures narratives des grottes d’Ajanta (iie siècle av. J.-C. – ve siècle ap. J.-C.) nous exposent pour la première fois à l’image embellie, qui se manifesta de nombreux siècles plus tard dans les peintures miniatures mogholes. Là se trouvent les fondements de plusieurs disciplines artistiques, dont la photographie peinte qui en est sans doute la représentation la plus hybride et la plus contemporaine.

La photographie arrive en Inde en 1840, presque deux siècles après la naissance de l’art moghol. La présente sélection de photographies peintes à la main est issue de la Alkazi Collection of Photography et couvre une période de près de cent ans, des années 1850 aux années 1940. Les progrès croissants de la photographie permettent aux artistes de perfectionner leur maîtrise de la technique et d’insuffler la « vie » à une image monochromatique. Le tout premier exemple ici exposé est un daguerréotype d’un gentilhomme indien vêtu d’un somptueux châle kashmiri.

Cette exposition présente une grande variété d’images de souverains et de leurs sujets, originaires de différents États indiens, toutes rehaussées de riches teintes à l’aquarelle ou à la peinture à l’huile. Les photographies peintes réalisées par des studios commerciaux tels Bourne & Shepherd, Herzog & Higgins et Shapoor N. Bhedwar deviennent populaires dès le début du XXe siècle.

Les ateliers des artistes et des photographes, dont plusieurs sont encore anonymes à ce jour, créent un engouement et un marché pour cette nouvelle forme de représentation, rendant possible une audacieuse évolution dans les arts visuels, comme le montre l’exemple de l’école de peinture de Nathdwara dans le Rajasthan, qui développa un style régional mêlant la photographie, la peinture et l’accomplissement de rituels.


LES ALBUMS DE MAHARAJAHS

La Alkazi Collection of Photography nous présente une sélection d’images de la fin du xixe siècle et du début du xxe qui illustre la manière dont la photographie développa en Inde une nouvelle représentation visuelle, visible dans chaque aspect de la vie religieuse et culturelle des cours princières. Cette nouvelle technique transforma les normes de représentation de la filiation et du patrimoine, désormais identifiés à des images emblématiques de dirigeants indiens et de leurs courtisans.

Une sélection d’albums de l’État de Rewa documente les modes de transmission du pouvoir d’une génération à l’autre dans une cour traditionnelle du centre de l’Inde. D’autres exemples illustrent les archives privées de familles princières, qui ont consigné les rites de passage, du mariage jusqu’à la naissance d’un enfant et aux cérémonies religieuses. Ces albums sont parfois les seuls témoins du rôle, essentiel mais invisible, joué par les femmes dans les confins du palais.

Les albums des cérémonies d’investiture de l’État d’Indore rendent compte état des chantiers civils entrepris par le monarque, comme dans ces photographies de nouveaux bâtiments, de lignes de chemin de fer, de paysages urbains, et d’institutions d’enseignement. Au travers de ces albums, on perçoit la faculté d’indépendance de cette principauté face à l’ère coloniale, qui lui valut d’être qualifiée d’« État moderne » par les Anglais. S’ils mettent en relief cette modernité, les albums-souvenirs n’en présentent pas moins des images de sanctuaires importants du royaume, qui illustrent l’attachement du prince à la tradition.




Expositions organisées avec The Alkazi Collection of Photography, New Delhi, Inde.

Expositions réalisées avec le soutien de l’Ambassade de France en Inde.

Facsimilés des albums réalisés avec le soutien de Photoservice.

Exposition présentée à l’Espace Van Gogh, Rencontres d’Arles 2007.