logo
fr en
close post
11 août 2006

Vincent Debanne, Station

« C’est une photographie qui émerge, un nouvel aspect de la photographie, pleine de virtuosité et de créativité »

Raymond Depardon




Station
associe l’idée du paysage de banlieue comme « devenir du monde »(1) à l’idée de « paysage du monde » (Weltlandschaft) des peintures de la Renaissance : un espace allégorique et réinventé, placé ici sous les signes de l’activité, de l’impermanence, de l’accumulation, de la précarité. Ces paysages « hésitants », irréels et visionnaires, et les figures qui y sont rattachées, en quête de sens, produisent le doute, suscitent l’interrogation, à la manière de la peinture métaphysique et anachronique de Giorgio de Chirico.

Souvent photographiées de trois-quarts, les personnes paraissent être dans une attitude de prière, le regard porté vers l’extérieur, vers l’infini. Cette attitude est à rapprocher de la position de l’orant, codifiée dans l’art médiéval et qui a longtemps perduré pendant la Renaissance.

Les postures de ces voyageurs, souvent de retour du travail, à l’arrêt, un court instant, sur les quais de la « Station », évoquent un destin collectif et l’hypothèse d’une prise de conscience, d’un projet, d’une aventure commune. Des visages qui scrutent à nouveau l’avenir… Un possible retour de l’événement qui, joué hors champ dans ces images, reste indéterminé : catastrophe, révélation ou avènement ?

La série Station a pour objet d’inventer les tableaux d’« une histoire contemporaine ».

1. Selon l’écrivain J.G Ballard. Vincent Debanne

« Beaucoup de photographies émergentes s’écartent aujourd’hui du travail éditorial. Leur force dégage des sensations nouvelles, cadre, traitement de la couleur, distance, engagement personnel. Il nous fallait trouver une nouvelle façon de les montrer. C’est pour cette raison que nous avons décidé de les projeter en créant une installation de multi projections permanente, de très bonne qualité. »

Raymond Depardon



Exposition organisée avec la collaboration de la galerie Hors Sol.

Exposition présentée à l’Atelier des Forges, Parc des Ateliers, Rencontres d’Arles 2006.